Les nouveautés du CDI (pêle-mêle et dans le plus complet désordre)

Petit arrivage de trucs commandés au mois de mars et qui n’ont pas eu besoin de traverser le grand océan sur les felouques des éditeurs parce que les libraires du 974 les avaient en stock !

Mardi 13 avril

L’éditeur Robert Laffont s’est fendu d’une superbe couverture Grand Siècle pour ce livre uchronique et fantasy écrit par un Victor Dixen au sommet de son art.
Le pitch est alléchant : Début du 18e siècle, royaume de France. Le roi Louis XIV continue de régner bien que décédé, sous la forme d’un vampire tout puissant, sur une société divisée en ordres : une haute noblesse constituée de vampires immortels, et trois castes de simples mortels assujettis à des règles strictes qu’ils ne sauraient enfreindre sans encourir la peine capitale. Parmi ces règles, l’obligation de verser chaque mois un dixième de son sang pour nourrir l’aristocratie et le monarque…

Par deux cadors de la bande dessinée réunionnaise, le scénariste Appollo et le dessinateur Téhem, un roman graphique qui évoque la Réunion des années 40 du 20e siècle et les élèves célèbres du lycée Leconte-de-Lisle de Saint-Denis à cette époque-là : les fortes têtes Jacques et Paul Vergès, le fayot de service Raymond Barre, et d’autres personnages plus ou moins imaginaires, décident d’entrer en résistance face aux représentants sur l’île du gouvernement de Vichy soumis aux nazis…

 

Lundi 12 avril

Un même illustrateur, François Roca, pour deux albums grand format : La malédiction de l’anneau d’or, avec un titre pareil, pas sûr que ça finisse bien, et une réécriture de Blanche-Neige. Ah, là, j’en entends qui ricanent dans les rangs. Ouah ouah m’sieur, hê ! On est trop vieux pour lire des contes de fées ! etc, etc. Ah bon ? Et bien moi je dis qu’on devrait interdire la lecture de Blanche-Neige aux enfants tellement elle est cruelle et féroce et sanguinaire, cette histoire de méchante marâtre rongée par la jalousie et l’orgueil qui s’en va tenter d’occire sa belle-fille par tous les moyens parce qu’elle a peur de devenir vieille et moche, et de perdre son royaume…
Parfaitement !

Vendredi 9 avril

 

Gaël Faye, enfant chéri des médias, slammeur émérite, a publié en 2016 des souvenirs d’enfance qui lui ont valu le prix Goncourt des lycéens. Ca se passe au Burundi dans les années 90, un petit pays où il faisait bon vivre, tout du moins pour les colons et les expatriés, jusqu’au moment où débute le génocide des Tutsis par les Hutus dans le Rwanda voisin… Douce torpeur d’un paradis fragile, aventures et maraudes entre gamins des beaux quartiers et des bas-fonds dans les rues et les jardins de la capitale, et puis soubresauts de l’Histoire qui s’emballe et s’engouffre dans leur petit monde.

Du même et mis en images par le réunionnais d’adoption Hippolyte, L’ennui des après-midi sans fin, un album, un CD-audio, une chanson à lire et à écouter sans se presser, allongé à l’ombre des filaos, un après-midi d’été austral…
Citation extraite de la postface de l’auteur : Enfant, j’ai eu la chance de m’ennuyer. Je n’avais pas école l’après-midi et chez moi à la maison pas d’écran ni de télévision. J’ai donc dû apprendre à déployer des trésors d’imagination pour m’inventer des jeux et des passe-temps […] L’ennui de mes après-midi d’enfance était un voyage où le temps m’appartenait, un espace où j’ai fabriqué d’immenses rêves, un monde sans commencement ni fin, comme une phrase qui s’achève par trois points de suspension…

On arrête la poésie là !!!

 

Pour celles et ceux qui aiment les histoires de princesses dans de jolies robes, les franfreluches et frou-frous, les princes charmants. Ca rappelle un peu La rose écarlate… entre manga à la française et disney channel mais quand même assez bien documenté question costumes et ambiance fin 17e siècle.

 

Ben moi quand j’étais jeune, je voulais être bassiste dans un groupe de punk-rock, mais après les goûts et les couleurs hein…
Deux livres documentaires en bande dessinée sur les métiers de la police et des pompiers. C’est dingue comme c’est varié ! Policiers avec des chiens, à cheval, à vélo ou en moto, cyber-police, police scientifique, le raid… Et les pompiers itou, dans les airs, sur terre, dans l’eau (salée ou douce)…
Par contre, y recrutent pas d’bassiste de punk !

 *

Et voilà que le Conseil général de la Réunion nous fait cadeau d’une palanquée de bouquins dont quelques rossignols, mais aussi de chatoyantes pépites que voici (au fur et à mesure de leur entrée dans notre catalogue…).

Vendredi 2 avril

Un troisième tome de la cultissime série Nèfsèt Kat, ça ne se refuse pas !

L’adaptation sous forme de livre documentaire d’un film consacré au célèbre pirate Olivier le Vasseur alias La Buse. Un peu épais mais écrit gros et bourré de photos issues du film, trognes de forbans et navires aux voiles déployées… Mais où qu’il est le trésor ?

 

Jeudi 1er avril

Le départ d’un père de famille réunionnais pour le front en 1914, raconté par l’historien Gilles Gauvin, le scénariste Jean-Marc Pécontal et le dessinateur David d’Eurveilher avec, quand on aime, on ne compte pas, un supplément documentaire sur La Réunion au moment de la Première Guerre mondiale.

 

Ouais, on va dire merci au Conseil général quand même hein (voir plus haut pour ceux qui n’ont pas lu le début) ! Y’a pas tromperie sur la marchandise avec cet excellent documentaire consacré à la biodiversité dans le 974. Belle présentation, contenu concis mais exhaustif, de l’info sur les différents milieux et écosystèmes de l’île, les bestiaux, les plantes, endémiques ou pas (on fait pas d’jaloux…). Top ! Austral Ed. rivalise avec les plus grands éditeurs pour la jeunesse de métropole !

*

Cela faisait longtemps que nous n’avions point causé des nouveautés du CDI. Nous avons eu à traiter de conséquentes livraisons de DVD, docus, bandes dessinées, fictions diverses et variées quasiment d’un seul coup : une conséquence de plus engendrée par le grand méchant virus. Tandis qu’en métropole, éditeurs et libraires baissaient le rideau, les bateaux se perdaient en mer, les marchandises étaient bloquées au port… Et puis d’un seul coup, tout s’est décoincé, et nous voilà avec sur les bras moult cartons emplis jusqu’au couvercle de tous les ouvrages que nous attendions si impatiemment. Relève tes manches, vaillant petit documentaliste !
Autant le dire tout de suite, cet article consacré à nos nouveautés ne sera point exhaustif. Par contre, il sera perpétuellement remis à jour, au gré des arrivages. Pêle-mêle et dans le plus complet désordre donc…

Si les vignettes des livres ont disparu, c’est que l’accès au serveur contenant le catalogue du CDI est fermé (ça arrive pendant les vacances !)…

 

Lundi 1er mars

La discrimination sexuelle, de Lucy, la mère de l’humanité jusqu’à nos jours… Et aussi les combats et les enjeux d’aujourd’hui en matière de condition féminine et d’égalité des sexes… Un livre exhaustif à lire à partir de la 4ème.

Ca virevolte, ça vrombit, ça vibrionne, ça rampe ou ça vole dans ce livre cartonné et plein de petits volets qui s’ouvrent et se referment, de la collection Fenêtre sur…

 

Vendredi 26 février

Trois nouveaux titres de la collection Ton atelier Scratch sont arrivés au CDI… Du boulot pour les programmeurs en herbe !

Racontés par Lilian Thuram et illustrés par Qu Lan, la vie et le combat de Nelson Mandela à portée de nos lecteurs dès la 6ème. J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais le fait de triompher d’elle disait le grand homme…

 

Les biographies de 40 héros de la Résistance contre les nazis, des hommes, des femmes, de toutes origines sociales, de toutes nationalités, qui ont eu le courage de faire face à l’idéologie la plus monstrueusement inhumaine de tous les temps.

Mardi 23 février

Deux nouveaux titres de la collection Questions ? Réponses ! pour ceux qui aiment l’histoire avec un grand H à découvrir du côté des documentaires à partir de la 6ème, et même si c’est pas au programme !

 

Lundi 22 février

Toni a flashé sur les chaussures de son héros préféré : Renato Flash le footballeur. Persuadé qu’il lui faut les mêmes pour devenir un pro du ballon, Toni tente de convaincre sa mère de les lui acheter et devant son refus, tente de décrocher un petit boulot : distribuer des flyers, faire de la musique de rue, promener un chien… C’est pas gagné pour Toni !

 

Douzième tome de cette interminable série que ton grand-père lisait déjà quand il était au collège, et qu’on finit même par se demander si le seul objectif de ses auteurs ne serait point de faire carillonner le tiroir-caisse ?

Mardi 16 février

A lire de toute urgence, cette série d’heroic fantasy gentille pour les mioches. Mei, une petite fille armée d’une harpe magique est poursuivie par les sbires du Roi Sorcier, un méchant monarque qui a plongé le royaume de Satrapie dans le noir en faisant disparaître les étoiles et interdit la musique. Ca vous changera des Légendaires !

 

Prenons de la hauteur avec ce livre documentaire écrit et surtout dessiné par un artiste designer de renom, Didier Cornille, dont on peut consulter les ouvrages pour enfants consacrés à l’architecture disponibles au cdi en cliquant sur la vignette du bouquin ci-dessus…

 

Lundi 15 février

Une transposition rigolote dans une cour de récréation des aventures du célèbre chevalier de la Table ronde, dédiée par ses auteurs aux princesses méconnues et aux chevaliers qui s’ignorent !

 

Un roman graphique pour les enfants, une grosse bande dessinée en petit format quoi ! On est aux Etats-Unis, et la petite Véra, qui arrive de Russie, éprouve bien de la peine à se faire accepter par ses camarades de classe. Alors elle se dit qu’un séjour en colonie de vacances pourrait arranger les choses… A la fin du livre, largement autobiographique, l’auteur, Vera Brosgol, s’exprime : … Mon intention était de raconter un été difficile et solitaire, comme j’en ai vécu dans mon enfance…

 

Vendredi 12 février

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours détesté le foot. D’abord et avant tout (vous permettez que je vous raconte ma vie ?) parce que j’étais nul en sport et particulièrement dans les sports de ballon ! Tant et si bien que dans la cité où j’habitais, quand les capitaines choisissaient les membres des deux équipes qui allaient s’affronter sur le terrain vague en face des parkings, ben y’en avait toujours deux qui restaient sur le carreau : Un petit gros, et moi. Même que des fois, c’était le petit gros qu’on désignait avant ! Comprend-on mieux pourquoi j’exècre le foot et quel effort il me faut accomplir pour acheter un bouquin intitulé Les plus grands buteurs de l’histoire du football ? Ah la la, qu’est-ce que je ferais pas pour faire plaisir aux marmailles !

 

Toujours au rayon Manga, le premier tome d’une nouvelle saga avec pour cadre le Japon ancien et ses légendes. Ceux qui ont aimé Princesse Mononoké, nous dit-on sur le site Manga-News.com, seront séduits par l’univers de Ken’en

 

Mardi 9 février

Un jeune étudiant féru de légendes urbaines réalise que les membres de son entourage perdent la mémoire. La faute à une étrange créature qui se nourrit des souvenirs des gens… Une histoire fantastique et sentimentale en deux volumes seulement !

 

Suivez la voie du Sabre en compagnie de Kenshin le vagabond !

Lundi 8 février 2021

Il ne faut pas avoir peur de ce gros livre ! Pages épaisses, grands caractères, illustrations nombreuses (et fort belles !), c’est un bel ouvrage qui nous conte en un langage accessible à tous les aventures des plus célèbres des héros grecs… Hercule, Ulysse, Icare et Dédale, Thésée, Jason. Que des bonshommes avec des gros biceps quoi !

 

Au dessus de Val-de-l’Aube se dresse le Barrage : une immense muraille de bois coiffée d’un moulin. Lui seul tient à distance les brumes mortelles qui ont englouti le reste du monde. Depuis la mort de mon père, je suis responsable du Barrage. Une bien grande responsabilité pour un petit garçon. Mais telle est ma mission. Je m’appelle Pierre. Je suis le veilleur des Brumes.
A lire dès la 6ème !

Vendredi 5 février 2021

Un bel ouvrage de vulgarisation scientifique illustré pleine page avec des textes courts sur la grande famille du vivant par Emily Sutton, so british !, et Nicola Davies

Dans un monde dans lequel les abeilles ont disparu, les enfants sont chargés de les remplacer, en pollinisant les fleurs à la main. Une histoire de science-fiction mais aussi une histoire d’amitié entre deux fillettes, Pivoine que sa mère a obligée à quitter la ferme familiale pour travailler en ville, et Esméralda, la fille de ses patrons…
Ce roman tendre mais évocateur d’un avenir menaçant qui pourrait bien se réaliser (voir par exemple le site de Greenpeace sur le thème d’une possible extinction des abeilles…), a reçu le prix du meilleur livre pour enfants et jeunes adultes en Nouvelle-Zélande, pays d’origine de son auteure, Bren MacDibble

Les gars de chez Casterman ont décidé de frapper un grand coup dans le domaine de la littérature de jeunesse qui te met bien les chocottes et le trouillomètre à zéro, avec cette nouvelle collection intitulée Hanté et quatre bouquins parus, aux titres évocateurs de sueurs froides nocturnes tous désormais présents dans les rayons de ton CDI.

 

Mardi 2 février 2021

Ecrit par Lilian Thuram, ancien footballeur professionnel et militant anti-racisme, Mes étoiles noires propose de brèves biographies de quelques oublié-e-s de l’histoire officielle, hommes et femmes politiques, militants et militantes, philosophes ou scientifiques qui ont pour point commun d’être noirs de peau…
A lire en troisième…

 

Il y a des animaux qu’il vaut mieux apprécier de loin. Même face à des bestiaux a priori sympathiques comme le casoar ou l’hippopotame, il convient de garder ses distances. Mais devinez un peu quel est le plus dangereux de tous les animaux ?
La réponse est dans ce livre écrit par Jean-Baptiste Panafieu et richement illustré par Benjamin Lefort et Lucie Rioland

 

A travers ces 50 icônes, de la dinde de Thangsgiving au pouce levé de Facebook, les auteurs de ce livre proposent une lecture originale de l’histoire des Etats-Unis. Manque juste la houpette de Donald Trump !

 

Trois nouveaux titres de la collection Flash Fiction font leur entrée sur les rayonnages du CDI. Cette collection accessible aux élèves dys fait appel à des auteurs jeunesse renommés et les livres sont testés par des enfants et des orthophonistes, nous dit la quatrième de couverture.
Retrouvez les autres titres présents au CDI en cliquant sur l’une des vignettes ci-dessus !

 

Lundi 1er février 2021

Namasté, ça veut dire bonjour en hindi, et voici le quatrième tome de cette série, dans lequel Mina et Pinta se lancent à la poursuite du Mande Baruna, un genre de yéti himalayen…

 

Une adaptation en bande dessinée de la série d’espionnage pour ados, Cherub de Robert Muchamore. C’était déjà un succès en roman, alors l’éditeur Casterman remet le couvert avec des cases et des bulles !

 

Plongez dans l’univers onirique et plein d’humour de Martin Desbat ! Partez dans une jungle bourrée d’animaux chimériques en compagnie du Chasseur et de Sancho, son fidèle serviteur : un duo irrésistible mais qui revient souvent bredouille !

 

Rayon romans animaliers pour lecteurs et lectrices en herbe, pas plus de 90 pages au compteur. Le chat Hercule prend en charge les affaires que les humains ne sont pas assez futés pour résoudre : vol de poules, rapt de chien de concours, fantôme qui rôde, etc… Par Christian Grenier, auteur pour la jeunesse multi-cartes, le gars qui sait tout écrire, romans d’amour, polar, science-fiction, fantastique…

 

A ma gauche, Vlad le pire vampire du monde. C’est un gentil qui ne se sent pas trop motivé pour faire le job… A ma droite, le vrai Vlad. A part ça, le bouquin d’Anna Wilson brille dans le noir !

Les commentaires sont fermés.